Chajarat Mariam

Chajarat Mariam – Origines, bienfaits et vertus

La rose de Jéricho, encore appelée Chajarat Mariam ou Anastatica hierochuntica, est utilisée principalement pour aider à la résolution des problèmes de fertilité mais aussi pour d’autres pathologies. Découvrons ensemble ses propriétés et vertus.

Chajarat Mariam

Chajarat Mariam, les origines de la véritable rose de Jéricho

La véritable rose de Jéricho vient d’Orient

Aussi désignée sous le nom de Kef Meriem ou gattilier, la rose de Jéricho pousse du Maroc à l’Iran. Ce sont les pèlerins qui l’ont symboliquement reliée à la Terre sainte. Chajarat Mariam est le nom arabe de la rose de Jéricho

Cette plante appartient à la famille des crucifères et doit son nom à la ville de Jéricho. Elle se situe en Cisjordanie à l’est de Jérusalem sur la rive ouest du Jourdain.

La terre de la ville de Jéricho est connue pour sa grande fertilité et est surnommée la « ville des palmiers ». Des figuiers, des vignes, des citronniers, des orangers et des bananiers poussent à profusion dans cette ville parmi les plus anciennes villes du monde qui est citée plusieurs fois dans l’ancien testament et dans les écrits grecs et égyptiens. 

La Chajarat Mariam ne craint pas la sécheresse

La rose de Jéricho a la faculté de pousser dans des zones désertiques. Elle se développe ainsi avec très peu d’humidité. À tel point qu’elle peut se replier sur elle-même et prendre l’aspect d’une boule de feuilles mortes en l’absence de pluie.

Dans cette configuration, la Chajarat Mariam conserve l’humidité qu’elle contient en ralentissant ses fonctions vitales, un peu à l’image des animaux qui hibernent.

Dès qu’elle se retrouve en présence d’eau, la petite boule desséchée reprend vie même après plusieurs années. Elle s’ouvre légèrement et ses petites branches laissent apparaître ses graines. Attention, la Chajarat Mariam ne devient pas verte comme c’est le cas de la plante de la résurrection, appelée Selaginella Lepidophylla.

Les bienfaits de la véritable rose de Jéricho

La rose de Jéricho stimule la fertilité

La Chajarat Mariam permet de stimuler la fertilité de l’homme et de la femme.

Chez la femme, elle permet de lutter contre la dysovulation et l’anovulation et améliore la phase d’ovulation. Elle contribue à améliorer la qualité de la glaire cervicale produite par les glandes de l’endomètre situées dans le col de l’utérus. Cette sécrétion visqueuse favorise le déplacement des spermatozoïdes dans les trompes de Fallope jusqu’à l’ovule lorsqu’elle est de bonne qualité et inversement lorsqu’elle est de piètre qualité.

La Chajarat Mariam aide à traiter certains maux féminins

La rose de Jéricho est également indiquée pour d’autres pathologies et dysfonctionnements qui touchent la femme :

  • Elle aide à la régulation du cycle menstruel et diminue les maux de ventre, les douleurs de poitrine, les migraines et la fatigue au moment des règles ;
  • Elle soulage les femmes enceintes, accélère le travail et facilite l’accouchement ;
  • Et apporte une aide contre les désagréments de la ménopause.

Les autres maladies sur lesquelles agit la rose de Jéricho

La Chajarat Mariam peut également être utilisée pour certaines maladies qui touchent tant les hommes que les femmes :

  • En cas de rétention d’eau et d’infections urinaires, son effet diurétique et dépuratif stimule la fonction rénale ;
  • Elle permet de réguler la glycémie en diminuant le taux de glucose dans le sang et aide ainsi à la prévention du diabète ;
  • Elle possède des propriétés hépato-protectrices qui protègent le foie des infections et des maladies et peut être utilisée à titre curatif et préventif ;
  • Enfin, elle permet de soigner la conjonctivite qui peut sans traitement impacter la vision.

Les vertus de la Chajarat Mariam selon ses utilisations

Un breuvage réalisé par infusion ou décoction

La Chajarat Mariam permet notamment de réaliser un breuvage par infusion ou décoction.

Pour réaliser une infusion, quelques brins de Chajarat Mariam doivent être plongés dans un bol contenant de l’eau chaude à 40° C minimum pendant une dizaine de minutes. L’infusion peut également être consommée sucrée avec du miel.

Afin de préparer une décoction, les brins de rose de Jéricho doivent être ajoutés à de l’eau froide dans une casserole qui sera portée à ébullition puis maintenue à frémissement pendant dix minutes. La décoction peut éventuellement être sucrée avec du miel.

Dans le cas de l’infusion et de la décoction, les brins de rose de Jéricho ne pourront pas être réutilisés.

La posologie recommandée pour stimuler la fertilité

Pour traiter un problème de fertilité chez la femme, il est recommandé de consommer à jeun. Cela est pour une meilleure assimilation des principes actifs :

  • un bol du breuvage préparé selon l’une des trois formules,
  • du troisième jour à la fin du cycle.

Cette cure doit être répétée si nécessaire pendant deux à trois cycles.

La préparation par décoction est préférable dans certains traitements

On favorisera la décoction de rose de Jéricho – qui contient plus de principes actifs – dans les cas suivants :

  • Prévention du diabète ;
  • Lutte contre la conjonctivite ;
  • Traitement des infections urinaires.

Découvrez également l’entretien de cette rose de Jéricho sur notre blog.

rose de jéricho

Une plante miraculeuse aux bienfaits reconnus

Ainsi, la véritable Rose de Jéricho provient du Moyen-Orient et s commercialise sous forme séchée. Cette plante a la faculté de se régénérer en présence d’eau. Elle s’utilise en infusion ou en décoction pour traiter les problèmes de fertilité chez la femme mais également chez l’homme.

La Chajarat Mariam peut aussi être indiquée pour certaines pathologies comme les infections urinaires ou la conjonctivite, pour une cure de détox (effets diurétiques et dépuratifs) et en prévention du diabète.

Nous attirons votre attention sur le fait qu’il existe une autre variété aussi appelée rose de Jéricho. Cette dernière se nomme aussi plante de la résurrection, plante dinosaure ou encore fleur des rochers qui n’est pas indiquée pour les mêmes traitements. On peut la distinguer néanmoins assez facilement car c’est une fougère xérophyte de couleur grise/brune quand elle est fermée mais qui revit et prend l’aspect d’une fougère après plusieurs heures d’immersion dans l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier