Selaginella Lepidophylla

Selaginella lepidophylla ou plante de la résurrection : Origines, Légendes, Vertus

La Selaginella Lepidophylla, ou plante de la résurrection est une rose de Jéricho qui a la faculté de se redéployer une fois plongée dans l’eau et même de reverdir. Cette plante s’utilise dans la pharmacopée humaine depuis des millénaires.

Les origines de la Selaginella lepidophylla

Une fougère du désert de Chihuahua

La Selaginella Lepidophylla, parfois appelée plante de la résurrection, plante dinosaure ou fleur des rochers, est une fougère xérophyte de la famille des Lycopodiacées. Elle est commercialisée séchée sous la forme d’une petite boule de feuilles séchées de couleur grisâtre à brune.

Cette plante provient du désert de Chihuahua. Ce dernier couvre l’Arizona, le Nouveau-Mexique et le Texas au sud-ouest des États-Unis et une partie du nord du Mexique.

L’origine du nom “plante de la résurrection”

La plante de la résurrection partage avec sa cousine, la véritable rose de Jéricho, la faculté de se régénérer même après plusieurs années sans eau. Lorsqu’elle est réhydratée, elle se développe en triplant de volume et reverdit en trois heures.

La Selaginella Lepidophylla a été baptisée du nom de « plante de la résurrection » à cause de cette faculté. En effet, son aspect desséché lorsqu’elle est présentée sous la forme d’une petite boule de feuilles séchées laisse penser que la plante est morte mais pour autant elle semble reprendre vie après avoir été trempée quelque temps dans l’eau.

La fleur des rochers dans la nature

La faculté de survivre à de fortes sécheresses

La Selaginella Lepidophylla est l’une des nombreuses plantes poikilohydriques qui ont la capacité de survivre à une forte sécheresse pour revenir à la vie lorsqu’elles sont réhydratées.

La plante de la résurrection est une des 700 espèces de sélaginelle (Selaginella). C’est une plante primitive qui se situe entre la fougère et la mousse sur l’échelle de l’évolution. Les sélaginelles ne fleurissent pas mais se multiplient grâce à des spores comme toutes les plantes primitives.

Selaginella Lepidophylla n’est pas la seule des sélaginelles à avoir des propriétés de résurrection. Ainsi, d’autres variétés résistent à la sécheresse et partagent cette capacité de régénération rapide : 

  • Selaginella Pilifera que l’on trouve au Mexique, au Nouveau-Mexique et au Texas ;
  • Selaginella Tamariscina qui provient d’Asie.

La léthargie utilisée comme technique de survie

Dans la nature, Selaginella Lepidophylla peut entrer dans un état de léthargie profonde en cas de sécheresse et y rester pendant plusieurs années si nécessaire. Elle retrouve sa forme originelle en seulement quelques heures dès que les pluies reviennent.

Cette plante a même la capacité de se détacher de ses racines. Ainsi, elle est portée par le vent lorsqu’elle est confrontée à une sécheresse durable. Ainsi, elle peut répandre ses spores sur un vaste territoire pour augmenter ses chances de survie.

Les vertus de la Selaginella Lepidophylla

La Selaginella Lepidophylla favorise le bien-être

La plante de la résurrection est utilisée dans la pharmacopée depuis plusieurs siècles pour notamment :

  • Soulager les femmes attendant un enfant ;
  • Aider lors de l’accouchement.

Mais la plante dinosaure a également d’autres usages, elle peut :

  • Capter les mauvaises odeurs (effet désodorisant) lorsqu’elle est ouverte ;
  • Permettre d’absorber les énergies négatives lorsqu’elle est portée sur soi.

La Selaginella Lepidophylla est également utilisée dans les rituels de la santeria cubaine et du vaudou pour favoriser l’amour et la fortune.

Un breuvage obtenu par macération

La plante de la résurrection peut se consommer sous forme d’infusion après macération.

En effet, pour préparer le breuvage, il suffit de faire macérer la plante sèche entière pendant plusieurs heures, voire une nuit, dans un récipient adapté rempli d’eau. Au bout de quelques heures, la plante va s’ouvrir complètement.

Après avoir ôté la fleur du récipient et avoir filtré l’eau de macération, celle-ci peut être consommée telle quelle ou chauffée sans dépasser 40 °C. Du miel peut être ajouté pour les personnes qui préfèrent consommer la boisson sucrée.

Le breuvage doit préférablement être bu à jeun afin que l’organisme l’absorbe mieux pour une meilleure efficacité.

Si la quantité dépasse celle d’un bol, le reste peut être conservé au frais dans un récipient à l’abri de la lumière pendant quelques jours.

La Selaginella Lepidophylla peut être utilisée plusieurs fois

Cette technique de préparation par macération permet d’utiliser la même plante plusieurs fois.

Après usage, la Selaginella Lepidophylla doit être séchée soigneusement sur du papier absorbant pendant deux à trois semaines afin de pouvoir profiter de nouveau de ses propriétés.

Une fois séchée ou avant sa première utilisation, la plante de la résurrection doit se conserver :

  • dans une boîte ou un sac hermétique ;
  • dans un endroit sec et à l’abri de la lumière (il ne faut pas la conserver au réfrigérateur).

Une plante très utile à avoir dans sa trousse à outils naturels

La plante de la résurrection, à ne pas confondre avec la Rose de Jéricho ou Chajarat Mariam, provient du désert de Chihuahua qui couvre une partie du sud des États-Unis et du nord du Mexique.

Elle est, effectivement, comme sa cousine moyen-orientale, commercialisée sous forme d’une petite boule de feuilles séchées et a la faculté de se régénérer lorsqu’elle est réhydratée.

Ainsi, il est possible d’obtenir une boisson en laissant macérer la Selaginella Lepidophylla. Ce breuvage, qui se consomme froid ou chaud avec éventuellement du miel, permet de soulager les femmes enceintes et de favoriser l’accouchement.

Cette plante s’utilise également comme désodorisant naturel une fois réhydratée car elle a la propriété de capter les mauvaises odeurs. Elle possède aussi la faculté d’aborder les énergies négatives lorsqu’on la porte sur soi.

Nous attirons votre attention sur le fait que la Selaginella Lepidophylla est une plante distincte de la rose de Jéricho. L’aspect est assez semblable mais les indications ne sont pas les mêmes. La plante de la résurrection est une fougère xérophyte de couleur grise/brun d’un diamètre d’environ 9 cm lorsqu’elle est séchée. C’est environ deux fois plus grand que la rose de Jéricho qui est de couleur beige à marron et dont le diamètre varie de 4 à 6 cm lorsqu’elle est séchée. De plus, les feuilles séchées des deux plantes sont assez différentes. Celles de la plante de la résurrection ressemblent davantage à celles d’une fougère classique.

Pour en savoir plus, découvrez notre article sur “Comment entretenir les roses de Jéricho ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier